Le Web comme plate-forme : c’est-à-dire ?

Web 2.0 meme mapPour préparer ma prochaine intervention au Mastère MSTM de l’Ecole Centrale, j’ai décidé de me pencher sur le texte fondateur de Tim O’Reilly “What Is Web 2.0”, brillamment traduit en français sur le site d’Eutech Developpement.

Aujourd’hui, je vais m’intéresser à l’une des dimensions du Web 2.0 décrites par O’Reilly : le Web comme plate-forme. Qu’est-ce que cela veut dire, au juste ?

Au sens informatique du terme, je retiendrais deux définitions d’une plate-forme :

  • “Combinaison d’un type d’ordinateur (matériel, hardware) et d’un système d’exploitation (logiciel, software)” permettant à des applications de fonctionner (Wordnet)
  • “infrastructure permettant le fonctionnement de logiciels” (Whatis)

C’est ainsi qu’on parlera par exemple d’un “logiciel tournant sur plate-forme Windows.” En ce sens, le Web 2.0 peut être vu comme une plate-forme, « sur laquelle on exécute » des applications.

Ces applications peuvent être de différents types :

  • Messageries : Gmail, Yahoo ! Mail
  • Cartographie : Google Maps
  • Bureautique : Google (encore) Apps, suite Zoho
  • Applications pour les entreprises : Zoho CRM
  • etc.

Un autre exemple intéressant est celui des systèmes d’exploitation virtuels, ou WebOS. L’idée est de rendre disponible un espace de travail tel que celui que l’on retrouve sur son ordinateur personnel (bureau) sur le Web. On peut citer par exemple Exoplatform ou, plus récemment, mybooo.

La nouveauté, c’est que le Web devient le lieu où l’on peut utiliser de véritables “logiciels”, sans rien installer sur son ordinateur. Ce n’est plus seulement un espace d’information ou de communication.

Et vous, comment interprétez-vous l’expression “le Web comme plate-forme” ?

Print Friendly

2 thoughts on “Le Web comme plate-forme : c’est-à-dire ?

  1. Pingback: Le Web comme plate-forme : c’est-à-dire ? | Conception Sites Web – Groupe 1 -

  2. Pingback: links for 2007-09-17

Laisser un commentaire