Nearbee : coopérer efficace

nearbee_logo.pngCoup de projecteur sur le lancement de la V1 de nearbee, plate-forme collaborative qui veut mettre le Web 2.0 utile aux services des entreprises.

Plate-forme disponible en SaaS (rien à installer, tous les aspects techniques sont gérés par nearbee), elle se propose de sortir l’univers du “2.0” de la bulle technico-technique des passionnés du Web en rendant disponible aux sociétés, collectivités et entrepreneurs des fonctions immédiatement opérationnelles :

* des espaces sécurisés pour travailler en confiance avec ses collaborateurs
* des blogs pour communiquer
* des wikis pour travailler ensemble sur des projets
* des fonctions sociales (annuaire, réseau de contacts, invitation simplifiée de nouveaux membres)

Avec nearbee, un même site peut servir pour l’organisation interne de l’entreprise et son ouverture sur l’extérieur (clients, partenaires) de manière totalement sécurisée.

Vous trouverez ci-dessous quelques copies d’écran de nearbee.

menu gauche nearbee

édition wysiwyg nearbee

espaces collaboratifs

Offre spéciale réservée aux lecteurs de Coopératique : 1 mois d’essai gratuit + le Pack Nearbee Start à 49 euros TTC / mois seulement au lieu de 150 euros / mois.” 🙂 , pour la durée de l’abonnement.

Note : Je suis associé de Nearbee

Le Web comme plate-forme : c’est-à-dire ?

Web 2.0 meme mapPour préparer ma prochaine intervention au Mastère MSTM de l’Ecole Centrale, j’ai décidé de me pencher sur le texte fondateur de Tim O’Reilly “What Is Web 2.0”, brillamment traduit en français sur le site d’Eutech Developpement.

Aujourd’hui, je vais m’intéresser à l’une des dimensions du Web 2.0 décrites par O’Reilly : le Web comme plate-forme. Qu’est-ce que cela veut dire, au juste ?

Au sens informatique du terme, je retiendrais deux définitions d’une plate-forme :

  • “Combinaison d’un type d’ordinateur (matériel, hardware) et d’un système d’exploitation (logiciel, software)” permettant à des applications de fonctionner (Wordnet)
  • “infrastructure permettant le fonctionnement de logiciels” (Whatis)

C’est ainsi qu’on parlera par exemple d’un “logiciel tournant sur plate-forme Windows.” En ce sens, le Web 2.0 peut être vu comme une plate-forme, « sur laquelle on exécute » des applications.

Ces applications peuvent être de différents types :

  • Messageries : Gmail, Yahoo ! Mail
  • Cartographie : Google Maps
  • Bureautique : Google (encore) Apps, suite Zoho
  • Applications pour les entreprises : Zoho CRM
  • etc.

Un autre exemple intéressant est celui des systèmes d’exploitation virtuels, ou WebOS. L’idée est de rendre disponible un espace de travail tel que celui que l’on retrouve sur son ordinateur personnel (bureau) sur le Web. On peut citer par exemple Exoplatform ou, plus récemment, mybooo.

La nouveauté, c’est que le Web devient le lieu où l’on peut utiliser de véritables “logiciels”, sans rien installer sur son ordinateur. Ce n’est plus seulement un espace d’information ou de communication.

Et vous, comment interprétez-vous l’expression “le Web comme plate-forme” ?