Premier cours sur les wikis en informatique décisionnelle

Université Paul Verlaine

Je suis dans le train qui me ramène à Paris après mon premier cours à l’Université Paul Verlaine de Metz sur le thème « les wikis en informatique décisionnelle ». Le cours d’aujourd’hui était un cours introductif visant à replacer les wikis dans leur contexte : nouvelles démarches coopératives, explosion du Web 2.0, développement de l’envie de partager et de participer chez les internautes et en entreprise, chez ces fameux créatifs culturels dont nous sommes nombreux à faire partie : vous, lecteurs de ce blog, moi, et de plus en plus de cadres et de salariés. J’ai donc exposé les principes de management coopératif, en insistant sur le fait que la coopération, pour être efficace, devait être évaluée et récompensée par les managers, pour qu’elle soit de l’intérêt bien compris de chaque collaborateur de l’entreprise. Puis, j’ai passé en revue les facteurs qui influent sur la prise de décision collective : les individus, leurs stratégies, la structure dans laquelle ils se trouvent et le mode de prise de décision qui a été choisi. J’ai terminé la première partie du cours sur les outils coopératifs et leurs avantages respectifs, avant de zoomer sur les wikis, après la pause.

J’ai alors expliqué ce qu’était un wiki, l’historique de leur création, leurs principales caractéristiques et différences par rapport aux sites Web et intranet classiques. Plusieurs typologies ont été passées en revue : wikis ouverts versus wikis privés ou semi-ouverts, wikis publics versus wikis professionnels, etc. Dans chaque cas, j’ai fait en sorte d’illustrer mon propos avec des exemples concrets : Wikipédia bien sûr, auquel j’ai consacré tout le temps que mérite ce wiki emblématique, le wiki des bookcrosseurs francophones, leswikis.com bien sûr, mais aussi des exemples tirés de mon travail comme chef de projet pour PFLS.

Mes étudiants se sont montrés réellement attentifs. J’ai apprécié la richesse des échanges sur la partie « démarche », qui m’a conforté dans ma conviction que la coopération est d’abord une affaire humaine avant d’être une question d’outils. La discussion a été nourrie : comment faire en sorte que la confiance s’installe et soit valorisée ? Qu’est-ce qui pousse les gens à participer sur les forums, sur des sites comme Wikipédia, etc ? Comment utiliser le principe des six degrés de séparation dans son travail et comment visualiser ces degrés qui nous séparent (ou qui nous rapprochent) ? J’ai constaté que les étudiants percevaient très bien, intuitivement, que l’une des raisons de contribuer sur les plates-formes et logiciels sociaux étaient la volonté de se bâtir une bonne visibilité et réputation, si bien décrite par Alain Lefebvre avec le concept d’identité numérique.

J’ai pu également briefer plus longuement le groupe de trois étudiants qui va plancher sur le thème de « l’urbanisme et l’ergonomie des interfaces des wikis », pour savoir comment faciliter l’acceptation des wikis par leurs utilisateurs. A ce titre, ils recherchent des témoignages d’utilisateurs de wikis, novices ou confirmés, et de « jardiniers », animateurs, coaches. Si vous désirez les aider en leur faisant part de votre expérience, contactez-moi et je vous mettrai en contact, ce serait sympa pour eux.

Par ailleurs, les étudiants m’ont également ouvert les yeux sur un plan plus personnel en mettant en perspective le côté compétitif du système d’enseignement français. Etudiants de faculté, ils le percevaient avec moins d’intensité que ce qui avait pu être mon cas, moi qui suis passé par les affres des classes préparatoires et des concours. Certainement, ils me sont apparus plus sereins que je ne le suis, ce qui me laisse à penser que le système de recrutement des Grandes Ecoles peut encore être largement amélioré vers plus d’humanité.

Je retrouverai avec plaisir mes étudiants la semaine prochaine pour un focus sur les dynamiques d’animation communautaire des wikis, avec Christophe Ducamp en invité de marque.

Les transparents du premier cours sont en libre téléchargement ici.

Vous souhaitez que je présente ces thèmes dans votre établissement ou votre entreprise ? Contactez-moi en cliquant ici.

Print Friendly

Laisser un commentaire