HOPE

 Forum HOPE sur le campus dDemain aura lieu sur le campus de HEC l’édition annuelle du Forum HOPE (HEC Orientation Professions Echanges), session de rencontre entre les étudiants de 1ère année et des diplômés. Je représenterai le Groupement HEC Multimédia et Systèmes d’Information. Voici quelques un des points que je développerai. Si vous avez des idées sur certaines de ces questions, n’hésitez pas à m’en faire part et échangeons dessus. Si j’arrive (avec mes collègues qui seront présents avec moi) à susciter suffisamment l’intérêt des étudiants, je partagerai avec vous leurs interrogations et leurs remarques.

  • Quelques chiffres clés du secteur
  • Deux retiennent mon attention, sur le secteur du coopératif :

    D’après Gartner Group, les wikis devraient être un outil de coopération massivement utilisé dans au moins la moitié des entreprises d’ici 2009. Voir l’article de Business Week.

    Le marché mondial de la Web conférence et des logiciels collaboratifs représentera 1 153,4 millions $ en 2008 contre 810,8 millions $ en 2006, toujours d’après Gartner. Voir le tableau d’indicateurs du Journal du Net.

  • Un métier d’avenir ?
  • Comme métier d’avenir, je vois celui de marketeur social : en première acception, quelqu’un qui serait capable d’intégrer les logiques des réseaux sociaux dans le marketing d’une société, comme le font déjà les maisons de disque en étant présentes sur MySpace ; en deuxième acception, quelqu’un qui serait capable de bien comprendre les dynamiques sociales et les intégrer au marketing de l’entreprise (répartition seniors / jeunes, évolution des structures familiales, nouveaux réseaux interpersonnels, qu’ils soient amicaux ou professionnels…)

  • Les enjeux du secteur ?
  • Selon moi, il y en a au moins quatre : être capable, en tant que manager, d’animer des communautés à l’intérieur de son entreprise, en lien avec l’extérieur ; maîtriser l’intégration des contenus et des contenants, en tenant compte de la production des internautes (crowdsourcing : auriez-vous une idée de traduction française pour ce mot ?) ; être capable d’apporter des réponses à la fracture numérique( jeunes / âgés ; lettrés / non lettrés ; urbains / ruraux) ; être capable de faire face à la concurrence des ingénieurs et inventeurs des pays émergents (Chine, Inde) et de nouer de fructueuses coopérations avec eux.

  • 3 aspects culturels dominants du secteur ?
  • Je suis frappé par l’extrême variété dans les styles de management dans les nouvelles technologies, du cabinet de conseil à la start-up. Je remarque aussi la différence qu’il y a entre les start-up du Web 2.0 et celles de la Bulle Internet. Aujourd’hui, la décontraction est toujours au rendez-vous, mais les chefs d’entreprise qui dirigent les jeunes pousses ont les objectifs business bien en tête.

  • les sacrifices ou les frustrations à envisager …
  • Je constate une perméabilité de plus en plus grande entre les temps de travail et les temps de loisir, un travail qui a tendance a être géré par l’urgence, parfois chaotique. En contre-partie, j’entrevois plus de flexibilité pour chacun dans l’organisation de son temps.

    Telles sont mes réflexions. Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Print Friendly

    6 thoughts on “HOPE

    1. Bonjour Jérôme et tous mes voeux. J’aime beaucoup le marketing social que tu pourrais inscrire dans les prévisions pinko. As-tu regardé ce projet assez idéaliste du VRM (vendor relationship marketing) actuellement étudié par Harvard et scruté de près par Colin – banquier iconoclaste – qui retourne le CRM ? Cela me ferait plaisir de déjeuner avec toi sur un CantineCamp. Call me quand tu as 5 minutes et bonne journée.

    2. Pingback: marketingrama.info

    3. Comme crowdsourcing vient de outsourcing et ne veut dire dire en anglais, pourquoi ne pas utiliser un néologisme français qui ne veut rien dire non plus, mais qui serait construit sur la même base ?
      outsourcing -> sous-traitance
      crowdsourcing -> foultraitance ? La sonorité rappelle la foultitude, un joli mot qui évoque l’abondance. 🙂

      A part ça, tout à fait d’accord avec cette analyse des communautés en entreprise, à propos desquelles je viens d’ailleurs d’écrire un article dans mon blog…

    4. Bonjour Laurent, merci pour ta proposition…C’est une piste intéressante. Sinon, je viens de penser à multitraitance…

      Au fait, ton article est sur les communautés en entreprise est intéressant. Dommage qu’on ne puisse pas commenter 🙁 . A bientôt.

    5. Je viens de tomber sur l’article “Ochlocratie” de Wikipédia, où je découvre la racine grecque okhlos, foule. (Ah, si je n’avais pas arrêté le grec en Première ! 🙂 ).

      On pourrait forger ochlofaction…Ca sonne un peu savant, c’est vrai, mais en français ça n’arrache pas plus l’oreille que crowdsourcing.

    Laisser un commentaire