Intervention de Howard Rheingold à l’Echangeur

C’est devant une salle comble que s’est exprimé cette après-midi Howard Rheingold. Dans une ambiance studieuse mais décontractée, le célèbre consultant et prospectiviste américain s’est livré à une présentation des thèmes qui lui sont chers : la coopération, les nouvelles formes d’actions collectives et la manière dont elles redistribuent les cartes de l’économie.

L’informatique coopérative

Monsieur Rheingold est revenu sur un thème qui nous interpelle particulièrement ici, celui de l’informatique coopérative. Au travers d’une série d’exemples (distributed.net, Seti@home, Folding@home…), il a expliqué à l’auditoire comment l’accès à Internet généralisé permet à des millions de volontaires à travers le monde de participer à des projets scientifiques.

« What kind of science, art, enterprises are going to be possible with those millions of people having or wearing computers ? » , s’est interrogé en substance Howard Rheingold.

L’action collective

Internet et les nouvelles technologies sont le théâtre de nouvelles formes d’actions collectives :

  • Sur le plan commercial
  • Une société comme eBay a résolu de façon fort originale le dilemme du prisonnier sur le plan commercial. En effet, sur ce site, des individus qui ne se connaissent pas, ne se sont jamais rencontrés, acceptent de se faire confiance pour réaliser des transactions. Le système d’évaluation des vendeurs et des acheteurs mis en place par eBay crée les conditions de la confiance.

  • La sociabilité virtuelle
  • Monsieur Rheingold s’est souvenu avec amusement qu’il y a dix ans (une éternité), lorqu’il écrivait sur le thème des communautés virtuelles, il apparaissait bien étrange que des gens puissent échanger sur des sujets ludiques ou plus sérieux avec des personnes qu’ils n’avaient jamais rencontrés. Pourtant aujourd’hui, notamment dans l’auditoire, nombreux sont ceux qui font partie d’une ou plusieurs communautés virtuelles.

  • La production collective de la connaissance
  • C’est l’exemple de Wikipédia qu’Howard a choisi d’utiliser pour illustrer une nouvelle façon pour des milliers de personnes réparties dans le monde de produire ensemble une connaissance collective.

  • De nouvelles formes d’amusement collaboratif
  • Les Flash Mobs, ces réunions soudaines de centaines de personnes qui se donnent le mot en utilisant leur mobile, sont un bel exemple d’utilisation des technologies mobiles pour s’amuser ensemble.

    Au travers de tous ces exemples, Howard Rheingold a voulu insister sur le rôle clé de la coopération dans de multiples domaines. Un rôle qu’il a résumé par cette hypothèse : « We are humans because of our ability to cooperate »

    C’est certainement une dimension non négligeable de l’être humain en société. Et aujourd’hui, les démarches et technologies de la coopération sont en train de modifier en profondeur le système économique, créant quelque chose de radicalement nouveau : “neither capitalism, nor communism, something else for which there is not yet a name”

    Bref, une bien belle conférence, un peu rapide simplement, qui donne envie d’en savoir plus. Et pour cela rien n’est plus simple :

    www.smartmobs.com
    www.rheingold.com
    et bien sûr www.cooperatique.com !

    Print Friendly

    Laisser un commentaire