bab.la, portail linguistique collaboratif

bab.la, portail des langues

bab.la, portail des langues

Le portail des langues bab.la créé en 2007 ambitionne d’aller plus loin que les dictionnaires de traduction en ligne. Tout d’abord, il rend l’apprentissage et la pratique des langues encore plus attractifs, avec des quizzes ou des forums par exemple. Mais surtout,  il est ouvert aux suggestions et améliorations des utilisateurs. Jean-Christophe Barré, manager pour la partie française,  nous dévoile les points forts du site.

Pouvez-vous nous décrire bab.la ?

bab.la est un portail linguistique, dont la fonction première est d’offrir des dictionnaires multilingues dans 17 langues. Par ailleurs, nous proposons d’autres services gratuits, dont une section vocabulaire pour gérer vos fiches de mots en ligne et en faciliter l’apprentissage, des jeux et des quizzes, un forum pour poser ses questions et bien d’autres encore, le tout en relation avec l’univers les langues.

Quels constats vous ont poussé à créer ce projet ?

Bien que de nombreux dictionnaires en ligne soient disponibles, aucun ne propose une vision complète des langues et de leurs aspects culturels. Apprendre une langue étrangère, c’est aussi s’imprégner de sa culture, son origine, son évolution et son contexte. bab.la s’efforce de couvrir cela autant que possible à travers des jeux mais aussi des articles (www.lexiophiles.com) et des traductions avec des exemples qui permettent de choisir le mot qui représente vraiment ce que l’on veut dire.

Qui sont les porteurs du projet ?

Dr. Andreas Schroeter et Dr. Thomas Schroeter ont fondé bab.la en 2007 avec Patrick Uecker. Ce dernier s‘occupe de l’aspect informatique du portail tandis que les frères Schroeter s’occupent de la commercialisation et la promotion du site, tout en gérant bien entendu l’équipe de polyglottes qui s’occupent du contenu du site.

Comment les utilisateurs peuvent-ils participer ?

Chacun peut participer, gratuitement et sans même avoir de compte. Les utilisateurs peuvent ajouter de nouveaux mots aux dictionnaires mais aussi prendre part aux discussions des forums et créer des quizzes. L’avantage de créer son propre compte est un accès plus rapide et l’accumulation de points.

Qu’est-ce qui garantit la qualité des définitions ?

Comme chacun peut prendre part à l’amélioration de nos ressources, un contrôle de qualité est mené rigoureusement. Chaque mot suggéré est vérifiable par les autres utilisateurs, mais aussi par notre équipe. En ce qui concerne les exemples, ils sont pris sur Internet ou intégrés par nos soins.

Les sources sont-elles citées ?

Les exemples tirés de journaux ou média en ligne sont référencés. Les quizzes créés par les internautes portent également leur pseudonyme. Les mots ajoutés sont anonymes, dans la mesure où le portail se base sur un concept « wiki ».

Avez-vous des projets pour aller plus loin ?

Nous avons toujours de nouveaux projets et de nouvelles idées. Du point de vue du contenu, il y a toujours de nouveaux mots à ajouter. En ce qui concerne les produits, nous avons récemment ajoutés le suédois et le néerlandais au site et nous aurons le swahili et le danois dans les mois à venir. Nous travaillons aussi sur une application exclusive pour la fin de l’année pour améliorer la syntaxe, disponible dans plusieurs langues mais je ne peux pas vous en dire plus pour l’instant.

Propos recueillis par e-mail par Jérôme Delacroix

Print Friendly

Laisser un commentaire